Les articulations temporo-mandibulaires (ATM) se situent à la base du crâne et permettent les mouvements de la mâchoire inférieure (mandibule). A l'avant des conduits auditifs, on distingue la partie crânienne de l’articulation (la cavité glénoïde ou fosse articulaire), sa partie mandibulaire (condyle mandibulaire) et le disque intermédiaire (ménisque). 

Sur tous les côtés de l’ATM, et sur l’articulation elle-même, s’accrochent les muscles masticateurs qui lui permettent d’effectuer tous les mouvements de la mandibule. Ces muscles sont très puissants.

Les dysfonctionnements de l’appareil manducateur peuvent affecter la capacité d'une personne à parler, à manger, à mâcher, à avaler, à faire des expressions faciales et même à respirer.

Poursuivez votre lecture pour en apprendre davantage sur les symptômes, causes et traitements des Dysfonctionnements de l’Appareil Manducateur.

Quels sont les symptômes des troubles de l'ATM ?


La douleur est l'un des symptômes les plus courants des troubles de l'ATM. La douleur à l'articulation temporo-mandibulaire est souvent décrite comme une douleur sourde dans l'articulation de la mâchoire et dans les zones voisines, y compris l'oreille. Il arrive que certaines personnes ne signalent aucune douleur malgré un dysfonctionnement de la mâchoire. 

D'autres symptômes peuvent inclure :

  • douleur dans le cou et les épaules ;
  • migraine et/ou céphalées chroniques ;
  • raideur musculaire de la mâchoire ;
  • mouvement ou verrouillage limité de la mâchoire ;
  • des claquements ou des grincements douloureux dans l'articulation de la mâchoire lors de l'ouverture ou de la fermeture de la bouche ;
  • modification de l’occlusion ;
  • douleur à l'oreille, pression et/ou bourdonnements dans les oreilles ;
  • perte auditive ;
  • étourdissements et problèmes de vision ;
  • sensibilité dentaire.





Quelles sont les causes des troubles de l'ATM ?


Outre le stress, certaines causes possibles des troubles de l’ATM sont : 

  • un traumatisme : accident, coup de poing,
  • le grincement des dents
  • le bruxisme,
  • l'hérédité,
  • des maladies dégénératives des articulations,
  • des problèmes posturaux,
  • un traumatisme occlusal (fracture dentaire, port d'une prothèse dentaire inadaptée...),
  • des troubles du sommeil,
  • un état dépressif,

Afin d’établir son diagnostic, le docteur Najm, dentiste pratiquant l'orthodontie à Tremblay en France (93) procèdera à un interrogatoire médical soigneux du patient et à un examen bucco-dentaire approfondi. Une radio panoramique peut être utile dans certains cas. Les traitements sont souvent pluridisciplinaires (dentiste, médecins, kinésithérapeute).

Comment traiter les dysfonctionnements de l’appareil manducateur ?


Dans la plupart des cas, les affections des ATMs sont temporaires, 80% des personnes affectées se rétablissent en six mois sans intervention.
L’approche thérapeutique doit avant tout être conservatrice et “réversible“, c’est-à-dire qu’elle doit éviter de causer des changements permanents dans la structure ou position des mâchoires et des dents. Votre dentiste, le docteur Najm au 152 avenue Albert Sarraut à Tremblay en France (93) recommandera ainsi un traitement adapté à votre situation et utilisera une approche thérapeutique progressive.

1 : Les traitements médicamenteux des dysfonctionnements de l’appareil manducateur


  • Antidouleurs et anti-inflammatoires. Si les analgésiques en vente libre ne suffisent pas à soulager la douleur de l'ATM, le docteur Najm peut vous prescrire des analgésiques plus puissants, sur ordonnance, pendant une période limitée ;
  • Antidépresseurs tricycliques. Ces médicaments, comme l'amitriptyline, sont surtout utilisés contre la dépression, mais à faible dose, ils sont parfois utilisés pour soulager la douleur, contrôler le bruxisme et l'insomnie.
  • Relaxants musculaires. Ces types de médicaments sont parfois utilisés pendant quelques jours ou quelques semaines pour soulager la douleur causée par les troubles de l'articulation temporo-mandibulaire créés par les spasmes musculaires.

2 : Les thérapies comme traitement des dysfonctionnements de l’appareil manducateur


Les thérapies non médicamenteuses pour les troubles de l'articulation temporo-mandibulaire comprennent :

  • la réalisation de gouttières de libération occlusales,
  • de la thérapie physique. En plus des exercices pour étirer et renforcer les muscles de la mâchoire, les traitements peuvent inclure des ultrasons, de la chaleur humide et de la glace.
  • le démarrage d'une consultation psychologique. Des consultations psychologiques peuvent vous aider à comprendre les facteurs et les comportements qui peuvent aggraver votre douleur, afin que vous puissiez les éviter. Par exemple, serrer ou grincer des dents, s'appuyer sur le menton ou se ronger les ongles.

3 : La chirurgie dans le traitement des dysfonctionnements de l’appareil manducateur


Le recours au traitement chirurgical est toujours exceptionnel et doit faire l'objet d'un diagnostic précis et d'une évaluation rigoureuse des bénéfices attendus en comparaison des risques encours. Les traitements chirurgicaux disponibles sont :

  • Arthrocentèse. L'arthrocentèse est une intervention peu invasive qui consiste à insérer de petites aiguilles dans l'articulation afin que le liquide puisse être irrigué par l'articulation pour éliminer les débris et les produits inflammatoires.
  • Injections. Chez certaines personnes, des injections de corticostéroïdes dans l'articulation peuvent être utiles. Dans de rares occasions, l'injection de toxine botulinique de type A (Botox, autres) dans les muscles de la mâchoire utilisés pour la mastication peut soulager la douleur associée aux troubles de l'ATM.
  • Arthroscopie de l'ATM. Dans certains cas, la chirurgie arthroscopique peut être aussi efficace pour traiter divers types de troubles de l'ATM que la chirurgie articulaire ouverte. Un petit tube mince (canule) est placé dans l'espace articulaire, un arthroscope est ensuite inséré et de petits instruments chirurgicaux sont utilisés pour la chirurgie. L'arthroscopie de l'articulation temporo-mandibulaire comporte moins de risques et de complications que la chirurgie articulaire ouverte, mais elle comporte aussi certaines limites.
  • Condylotomie modifiée. La condylotomie modifiée s'attaque indirectement à l'ATM par une chirurgie de la mandibule, mais pas à l'articulation elle-même. Il peut être utile pour le traitement de la douleur et en cas de blocage.
  • Chirurgie articulaire ouverte. Si votre douleur à la mâchoire ne disparaît pas avec des traitements plus conservateurs et qu'elle semble être causée par un problème structurel dans l'articulation, votre médecin ou votre dentiste peut suggérer une chirurgie articulaire ouverte (arthrotomie) pour réparer ou remplacer l'articulation. Cependant, la chirurgie articulaire ouverte comporte plus de risques que d'autres interventions et devrait être considérée très soigneusement, après discussion des avantages et des inconvénients.

Les Dysfonctionnements de l’Appareil Manducateur peuvent avoir des causes multiples plus ou moins grave. Dans tous les cas, si vous présentez certains des symptômes décrits dans cette fiche conseil, nous vous recommandons de consulter votre dentiste, le docteur Najm au 152 avenue Albert Sarraut à Tremblay en France (93) rapidement. Il est à même d’établir un diagnostic pertinent et de vous proposer un traitement adapté à votre condition.